Report en cours – Ensemble d-cadences

Caroline Baeriswyl et Florin Moldoveanu, violons
Verena Schweizer, alto
Hilmar Schweizer, violoncelle
Ivy Wong, contrebasse
Loïc Schneider, flûte et piccolo
Alexandre Emard, hautbois et cor anglais
Guillaume Lecorre, clarinette et clarinette basse
Katrin Herda, basson
Jean-Pierre Berry, cor
Michaël Tschamper, percussion
N.N., accordéon
Todd Camburn, piano

Soliste : Clémence Tilquin, soprano
Direction : Georg Fritzsch

Wolfgang Amadeus Mozart
Divertimento KV 253 pour hautbois, basson et quatuor à cordes
Divertimento KV 270 pour flûte, basson et quatuor à cordes

Gustav Mahler Symphonie no 4 en sol majeur (avec soprano solo )

d-cadences, qui n’hésite pas à sortir des sentiers battus, est invité régulièrement sur la scène de Grand-Champ, puisqu’il nous séduit annuellement avec « ce petit quelque chose » que peu d’autres ensembles peuvent nous offrir. Cette année, ses solistes accompagnent la soprano Clémence Tilquin, couronnée de deux Masters Soliste et lauréate de la Bourse Leenaards. Elle s’est déjà produite dans plus d’une cinquantaine de productions lyriques, en Europe et au Japon. La symphonie de Mahler sera dirigée par Georg Fritzsch, chef titulaire de plusieurs grands orchestres allemands et dont les auditeurs romands gardent un excellent souvenir après les succès obtenus dernièrement à Genève où il a dirigé la quinzaine d’heures que dure la Tétralogie, le cycle de L’Anneau des Nibelungen de Wagner.

Mozart a écrit une bonne quinzaine de divertimentos dont le but, comme le mot italien l’indique, était de divertir les invités à certains moments d’une festivité : un parfait début de concert pour « mettre en oreille » le public avant la somptueuse symphonie de Mahler !
Mahler s’est révélé être un musicien capital pour la grande « Histoire de la musique ». En 1899, lorsqu’il met en chantier sa Quatrième symphonie, il a déjà composé nombre de Lieder et trois autres symphonies monumentales. L’idée de la Quatrième est une méditation sur ce que représente l’enfance, à la fois naïve et déconcertante de perspicacité. Mahler, qui a plusieurs fois introduit la voix dans ses symphonies, disait : « Quand je mets sur pied une grande création musicale, j’en arrive toujours au point où je dois faire appel à la parole comme support de mon idée musicale. » ! Dans le quatrième mouvement, le compositeur met en musique Das Himmlische Leben (La Vie céleste), un poème populaire dans lequel il décrit les délices de l’entrée dans un Paradis fait de sérénité et de paix retrouvée.

L’ensemble d-cadences est soutenu par la Fondation Leenaards.

  • 00

    jours

  • 00

    heures

  • 00

    minutes

  • 00

    secondes

Date

Nov 29 2020

Heure

17 h 00 min - 18 h 30 min

Tarif

Plein tarif : 35.- / Tarif réduit : 25.-

Plus d'Infos

Billetterie

Lieu

Théâtre de Grand-Champ
Chemin de la Serine 2, 1196 Gland
Catégorie
Billetterie

Newsletter

 
Inscrivez-vous pour recevoir toutes nos informations ! .

Grand-Champ

Théâtre de Grand-Champ
Che. de la Serine 2
1196 Gland

E-mail: culture@gland.ch