Les femmes savantes – spectacle en audiodescription

La représentation du 28 janvier est accessible en audiodescription grâce à l’association Ecoute Voir. Une visite des décors destinées aux personnes avec un handicap visuel est proposée avant la représentation.
Réservations AD@ecoute-voir.org ou 079 893 26 15

De Molière
Mise en scène de Vincent Bonillo

Cie Voix Publique

Durée : 2h

Une famille se déchire au nom du bel esprit. D’un côté, Philaminte, sa fille Armande et sa belle-sœur Bélise, farouchement opposées au mariage, éprises de poésie, de philosophie et de science. De l’autre, garants du naturel, Chrysale, bourgeois asservi aux caprices de sa femme Philaminte, la gracieuse Henriette, leur seconde fille… Le mariage arrangé par Philaminte entre le flatteur Trissotin et Henriette, amoureuse de Clitandre, est au cœur de l’intrigue. 
Les femmes savantes pièce maitresse de Molière précédant l’ultime signature du «  Malade imaginaire »,  prolongement brillant des thématiques et des enjeux de la farce des Précieuses ridicules, véritable accomplissement littéraire dans toute sa profondeur et son impertinence, représente sans nul doute la quintessence d’un génie dramaturge poussant son projet théâtral jusqu’à l’excellence.
Basée sur le principe d’une comédie de mœurs voyant de jeunes amours tragiquement contrariées dans leur projet nuptial, la pièce des femmes savantes ne saurait être réduite à un schéma pour ainsi dire classique.  En effet, et c’est la tout l’intérêt de cette œuvre puissante, qu’au départ d’une intrigue pour le moins éculée, Molière nous entraine au sein de thématiques autrement plus essentielles.
En effet, cette pièce peut être considérée comme un des premiers manifestes d’un mouvement féministe tant il est vrai que ces Femmes savantes n’ont d’autre revendication que d’être respectées et enfin prises en compte.  Molière en homme de son temps, fin chroniqueur d’un siècle voyant les femmes peu à peu s’affranchir d’un modèle patriarcal en tout point réducteur, ne s’y trompe pas. Ce fameux 17 ème siècle, pour autant qu’il ne soit pas celui des lumières ou des révolutions, n’en demeure pas moins un siècle novateur tant du point de vue des mœurs que de la place des femmes dans une société dominée par les hommes. 

Mise en scène: Vincent Bonillo
Jeu: Marie Druc, Nathalie Cuenet, Mélina Martin, Mélanie Foulon, Isabelle Bonillo, Jacques Michel, Jean Paul Favre, Felipe Castro, Juan Bilbeny, Vincent Bonillo
Scénographie: Serge Perret
Création Lumière: Rinaldo del Boca
Costumes: Karine Dubois
Administration: Anahide Ohannessian
Production: Cie Voix Publique / Vincent Bonillo
subventions: Canton de Vaud, Ville de Lausanne, Ernst Gohner
Coproduction: TBB

Poster le commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Newsletter

 
Inscrivez-vous pour recevoir toutes nos informations ! .

Grand-Champ

Théâtre de Grand-Champ
Che. de la Serine 2
1196 Gland

E-mail: culture@gland.ch