Gland’Ecran – Evita – Carte blanche à Moritz de Hadeln